Méthodologie

Recours à l'informatique

Recours à l'informatique

L'informatique a facilité certaines tâches du généalogiste. Un large éventail de logiciels (commerciaux, mais aussi gratuits et libres) permettent : la gestion de bases de données importantes, et l'impression de listes d'ascendance, de descendance ou sélectives, au choix de l'utilisateur ; la représentation graphique (outils de dessin) des arbres d'ascendance et de descendance. Une spécification d'échanges de données généalogiques entre les logiciels s'est peu à peu imposée: la norme GEDCOM, acronyme de GEnealogical Data COMmunication. Elle fut initialement développée par les chercheurs de la Société Généalogique de l'Utah, avec désormais la participation active de concepteurs du monde entier.

Utilisation de logiciels

  • Ces dernières années, le recours à l'informatique constitue une aide précieuse et, pour certains, quasi indispensable.
  • Divers types de logiciels sont disponibles : traitement de texte, tableur, logiciel spécialisé de généalogie, logiciel de retouche de photos...
  • Les logiciels favorisent grandement la rédaction de textes, la confection de listes et de rapports, le classement..., et assurent la liaison entre les chercheurs et les descendants.
  • On doit noter la rapidité des développements dans ce secteur à divers plans : la vitesse du processeur, les supports possibles, la capacité des logiciels..., une situation qui doit être prise en compte dans les choix faits.
  • Au sens strict, un logiciel informatique est et demeure un instrument qui prend en charge les aspects d'ordonnancement qui étaient auparavant traités manuellement.

 

Logiciel de généalogie

Un logiciel de généalogie se résume à un instrument qui permet de gérer l'information (et son formatage) contenue dans des fiches de familles. Outre sa rapidité de traitement, ses avantages sont notamment de s'occuper de la gestion de l'information saisie, de son organisation et d'en faciliter la diffusion en l'imprimant ou en la transmettant sous la forme d'un fichier GEDCOM. Il s'agit d'un format normalisé de fichiers de données facilitant le passage d'un logiciel de généalogie à un autre. Tous les logiciels de généalogie ne traitent pas la norme GEDCOM exactement de la même façon, ce qui peut être la source d'une perte plus ou moins importante de données lors d'un transfert.
Pour identifier nos besoins, on doit examiner les logiciels de généalogie au regard de certains critères de sélection :

  • la capacité de créer, d'importer et d'exporter des fichiers en format GEDCOM;
  • la présentation et l'organisation de l'information à l'écran;
  • le traitement des caractères français, en particulier les accents;
  • la possibilité d'intégrer des photos, des notes et des sources;
  • la variété des rapports produits;
  • la possibilité de transformer les rapports produits en traitement de texte (Word ou autres);
  • la possibilité de modifier les paramètres par défaut pour répondre à des besoins spécifiques : les variations du patronyme, le choix du format de la date, l'information sur la parenté juridique (mariage ou adoption), la possibilité de qualifier la fiabilité de l'information, les liens avec des équipements multimédias, la création de pages Web, la sauvegarde de l'information...;
  • les capacités du moteur de recherche (usage de filtres ou non);
  • la disponibilité d'une aide en ligne efficace;
  • la fréquence et la qualité des mises à jour;
  • la possibilité d'effectuer un contrôle de qualité de l'information (doublon, incohérence de certaines dates...);
  • le temps d'apprentissage requis.

 

Choix d'un logiciel de généalogie

Il existe plusieurs logiciels : Brother's Keeper, Family Tree Maker, Personal Ancestral File, The Master Genealogist, Generations, Reunion (pour le Mac), Parentèle... Pour d'autres logiciels, faites une recherche sur Internet à l'aide d'un moteur de recherche, en inscrivant « logiciel généalogie » ou « genealogy software ».

Avant d'arrêter son choix sur un logiciel en particulier, il est conseillé d'en comparer plusieurs afin de trouver celui qui correspond à nos besoins. À cet effet, il faut créer une banque de données de taille réduite dans laquelle on insérera toutes les situations imaginables, réelles ou non, dans le but de constater de quelle façon le logiciel traite ces situations.
Assister à une activité de formation présentant un logiciel de généalogie permet de se faire une idée des critères de sélection qui peuvent être utilisés en cette matière.

Les changements fréquents ne sont pas à conseiller en ce domaine. La migration d'un logiciel à un autre et parfois, d'une version à l'autre d'un même logiciel, résultent en une perte plus ou moins importante d'informations, notamment en ce qui a trait aux notes et aux sources.

Des chercheurs ont fait le choix délibéré de ne pas utiliser de logiciels de généalogie ou même d'autres types de logiciels. D'autres utilisent :

  • un traitement de texte, entre autres Word, qui offre la possibilité de traduire une partie du contenu dans une autre langue par l'utilisation de la fonction « rechercher et remplacer » et qui, de plus, facilite grandement la mise en page avant l'impression finale;
  • un chiffrier électronique (par exemple Excel);
  • une base de données (par exemple Access).

 

Utilisation d'Internet

Le recours à Internet en généalogie est de mise et permet d'atteindre différents objectifs:

  • l'accès rapide à des sites de recherches, à des bases de données ou à des sites familiaux;
  • la diffusion et la transmission de données;
  • l'envoi de courriels à d'autres chercheurs ou à des descendants, ce qui facilite l'échange de services;
  • la localisation de personnes;
  • la participation à des forums;
  • l'envoi de blogues.

Les principales caractéristiques de l'information obtenue par Internet sont :

  • la diversité de l'information;
  • la consultation de sources inédites auxquelles on n'aurait pas accès autrement;
  • la difficulté de cibler l'information pertinente et de l'exploiter correctement;
  • l'information est souvent sommaire, incomplète et parfois erronée, d'où une fiabilité variable pour certains sites personnels en généalogie;
  • l'information disponible est rarement de l'information originale;
  • la pérennité de l'information, sa redondance et la reproduction d'erreurs.

Pour un chercheur novice, faire de la généalogie à partir d'Internet est une opération risquée. L'utilisation d'Internet à des fins généalogiques doit demeurer un moyen complémentaire qui ne peut, en aucun cas, se substituer à la confection d'une base de données à partir des registres de l'état civil. Néanmoins, le recours à Internet constitue un moyen formidable de communication et permet de raccourcir les distances entre les chercheurs et les lieux de recherche.

Retour à la liste des nouvelles