De mère en fille, la généalogie au féminin

De mère en fille, la généalogie au féminin

 

Nous vous encourageons les sociétés d’histoire et de généalogie à réfléchir aux activités qu’elles proposeront en novembre prochain. La prochaine édition de la semaine nationale de la généalogie est l’occasion d’organiser des ateliers d’initiations sur différents aspects de la généalogie et de mettre de l’avant l’histoire des femmes dans votre famille.

La généalogie nous en apprend déjà beaucoup sur nos ancêtres, sur le mouvement des populations, sur leurs modes de vie et les emplois qu’ils ont occupés. Elle nous permet d’avoir un aperçu privilégié sur notre histoire familiale. Et si on dressait l’esquisse de la vie des mères et des filles de nos familles ? Les lois et les normes sociales ont longtemps confiné les femmes à des rôles bien définis. Rarement, on trouve quelques bribes concernant leurs métiers de couturières, d’entrepreneure ou encore de sage-femme. S’intéresser aux femmes qui composent notre arbre généalogique amène un éclaircissement sur une partie de notre histoire familiale qui reste, parfois dans l’ombre. Qui sait ce qu’il vous reste à découvrir !

 

Voici quelques idées de thèmes à explorer avec vos sociétés d’histoire et de généalogie locales :

  • Initiation en généalogie;
  • Initiation à la généalogie matrilinéaire;
  • Génétique des lignées matrilinéaires;
  • La vie des femmes durant les guerres;
  • Évolution du droit des femmes au Québec;
  • Les métiers pratiqués par les femmes au cours de l’histoire (religieuse, servante, femme d’affaires, ouvrière, seigneuresse, universitaire, etc.);
  • La femme et la famille (mortalité en couche, l’abandon d’enfants au temps des crèches religieuses, femmes de voyageurs et des coureurs des bois, etc.);
  • Migration des femmes en Amérique du Nord;
  • Les femmes et le clergé catholique.
Retour à la liste des nouvelles