Formations

Nous offrons annuellement deux sessions de formation (automne et hiver) composé d’au moins 4 ateliers.
Membres du Comité de formation : Michel Gladu, Kathleen Juneau Roy, Raymond Fortin.
Notre programme de formation est accompagné d'un programme de redevances pour les sociétés membres

Archives

Les Patriotes de 1837-38 - la Révolution "canadienne"

Webinaire Zoom | Formation | Découvrir l'histoire et ses nuances sur les Patriotes

Les Patriotes de 1837-38 - la Révolution

Mardi 5 décembre 2023 de 13h à 16h
Formateur : Jean-François Veilleux, Ph. D. en histoire
Sur ZOOM - coût 30 $ sans rediffusion

Un aide-mémoire sera remis aux participants inscrits (À cet effet, un lien de téléchargement sera disponible 1 heure à l'avance dans le rappel Zoom).

M'inscrire

Crédit : Marc Grandbois (libre de droit grâce à la SSJB-Mauricie)

Si vous avez de la difficulté à vous inscrire sur Zoom avec Paypal, consultez ce document : Paypal sans ouvrir de compte

Résumé

Les combats que les Patriotes réformistes du Haut-Canada (l’Ontario) et du Bas-Canada (le Québec) ont mené dans la première partie du 19e siècle sont très révélateurs. Ces idéaux politiques patriotiques tels que la lutte pour la démocratie et des institutions plus représentatives de la volonté générale, la responsabilité ministérielle, la justice sociale, la laïcité, le républicanisme contre le monarchisme ou le colonialisme, l’égalité de tous les citoyens (hommes, femmes, autochtones), la liberté de presse, la liberté de penser et de se rassembler, la souveraineté populaire, l’achat local – sont toujours d’actualité et il est primordial de faire connaître davantage leurs projets, leur vie mais surtout leurs rêves. À partir de ses travaux publiés dans un livre de 300 pages, en mars 2015 aux Éditions du Québécois, on y apprend la vie, les désirs, les déboires et les actions de nombreux Patriotes, incluant 20 profils généalogiques des principaux chefs. L'atelier débute par un survol de l'histoire de la Nouvelle-France (1534-1763) pour mieux situer les enjeux politiques de l'époque jusqu'à l'héritage actuel légué par ces révolutionnaires. Dans le cas de la Mauricie, c’est l’occasion de comprendre d’une part le rôle-moteur joué par la prison de Trois-Rivières, mais surtout celui des Forges du Saint-Maurice et de son propriétaire, Matthew Bell, autant dans la cristallisation du conflit aux Trois-Rivières que dans la répression du mouvement régional.

 

Biographie

Crédit : Dominic Bérubé (Gazette de la Mauricie)

Originaire de Cacouna (Bas-Saint-Laurent), Jean-François Veilleux est multi-instrumentiste : batterie, percussions, chant et orgue. Diplômé au collégial en Arts et Lettres à Rivière-du-Loup (2003) et en Musique professionnelle et chansons populaires à Drummondville (2008), il est également détenteur d'une maitrise en philosophie esthétique (2015) et d’un doctorat en études québécoises (2023) à l’UQTR, sous la direction de Maryse Paquin, portant sur l'histoire des festivals de musique au Québec. Il est l’auteur du livre Les Patriotes de 1837-38 en Mauricie et au Centre-du-Québec : l'influence des patriotes réformistes à Trois-Rivières et aux environs lors des rébellions au Bas-Canada. (2015, 292 p.) et Omer Héroux : le patriarche du journalisme au Canada français (2022, 304 p.), tous deux publiés aux Éditions du Québécois. Professeur d’histoire du Québec, depuis 2016, à l'Université du Troisième Âge à l’UQTR, il rédige aussi une chronique d'histoire dans la Gazette de la Mauricie, depuis 2015.