Méthodologie

Présentation des résultats

Présentation des résultats

Une table d'ascendance ou de descendance est un inventaire des personnes présenté sous forme de liste ou de tableau.

Rien n'interdit d'utiliser d'autres formes d'illustrations plus agréables, à la condition de faire ressortir les liens entre les personnes. René Jetté, dans son Traité de généalogie, fournit nombre d'exemples.

Il faut aussi tenir compte de chacune des contraintes suivantes et des effets qu'elles ont sur les autres :

  • la quantité d'informations sur chaque ancêtre (la présence d'images ou d'illustrations requiert plus d'espace);
  • la disposition;
  • le nombre de générations;
  • la lisibilité;
  • les dimensions de l'illustration (pour l'impression notamment).

Les logiciels de généalogie disponibles sur le marché permettent l'illustration sous forme de tableaux et de graphiques. Ils facilitent la mise en page et l'édition. 

De plus, des gabarits prêts à l'emploi (Formulaires) sont aussi disponibles sur Internet ou dans les sociétés de généalogie.

Table d'ascendance verticale

Liste généalogique ascendante

Il s'agit de la présentation de l'information relative aux ancêtres sous forme de liste.

Remarques :

  • Grande souplesse dans sa confection;
  • Manque d'attrait évident.

Tableau vertical

La personne dont on étudie l'ascendance est au bas et ses ancêtres sont au-dessus; l'allure générale prend l'aspect d'une pyramide inversée. Chaque individu du haut du tableau peut être à l'origine d'un autre tableau vertical. C'est le tableau le plus fréquemment rencontré.

Remarques :

  • Facilite la lecture et la compréhension;
  • Sur le plan graphique, l'ajout de cases est possible, de même que celui du numéro SOSA et du nombre de générations;
  • Convient bien à la représentation d'un petit nombre de générations;
  • Disposition illogique puisque la personne dont on représente l'ascendance est au bas.

Titre d'ascendance directe

Par convention, la première génération est attribuée à l'ancêtre qui a été le premier à s'établir en Nouvelle-France.

Il comprend généralement les éléments suivants disposés de façon verticale en partant du bas vers le haut : le nom des parents, le lieu et la date de leur mariage, le chiffre de la génération à laquelle ils appartiennent.

Remarques :

  • Rend compte de la première démarche conseillée : commencer par soi et remonter dans le temps;
  • Son usage est souvent limité à la seule ascendance masculine.

Tableau des Ancêtres de Bernard Leboeuf

Une variante du tableau précédent de format 171/2 x 23 pouces (444,5 x 584 mm). On peut y inscrire les informations relatives aux titres d'ascendance directe des deux conjoints sur douze ou quatorze générations.

Quelques particularités : des espaces sont prévus à chaque génération pour inscrire le nom des beaux-parents de chaque conjoint et la disposition de l'un des titres d'ascendance directe est inversée par souci de symétrie.

Remarques :

  • Permet d'avoir en même temps les titres d'ascendance directe des deux membres d'un couple;
  • Le numéro des générations dans chacun des titres doit être inscrit manuellement, en raison de son utilisation peu fréquente;
  • La signification des informations contenues dans chacune des colonnes doit être indiquée.

 

Table d'ascendance horizontale

Tableau horizontal

Il s'agit d'un tableau vertical qui a pivoté d'un quart de tour à droite. De gauche à droite, l'information sur les générations successives est placée dans des colonnes.

Remarques :

  • Facile à réaliser et à lire parce qu'il est disposé dans le sens habituel de la lecture;
  • Permet un repérage rapide de l'information;
  • Facile à inserer dans un ouvrage ou un cahier.

 

Table d'ascendance circulaire ou semi-circulaire

ARBRE GÉNÉALOGIQUE

De tout temps, l'arbre a toujours été perçu comme un symbole de vie et d'enracinement. Sur le plan graphique, il est la meilleure façon de faire état de la croissance d'une famille. Il est surtout utilisé dans le cas d'une ascendance agnatique.

Exemple

Arbre généalogique des Religieuses de Notre-Dame du Sacré-Coeur.
L'intérêt de cet exemple tient à ce qu'il a été appliqué à une communauté.

Remarques :

  • Beaucoup de possibilités au plan graphique;
  • Facile à lire et son symbolisme est fort apprécié par les enfants.
  • Parfois plus difficile à lire qu'un tableau en raison d'une surcharge au plan graphique;
  • Disposition illogique car les ancêtres sont à la cime de l'arbre.

Tableau circulaire ou semi-circulaire

Qu'il s'agisse d'un cercle ou d'un demi-cercle, le principe est identique : la personne dont on illustre l'ascendance se trouve au centre du plus petit cercle. Le second cercle se divise en deux pour l'information relative au père et à la mère du numéro 1. À leur tour, chacun de ces cercles sont divisés pour les parents, et ainsi de suite.

Les branches paternelles et maternelles peuvent être divisées de façon symétrique. Ce tableau met en évidence l'ampleur des recherches effectuées. Il s'agit d'un assemblage particulier de titres d'ascendance directe.

Exemple: Le tableau en éventail de Raymond Gingras. Des gabarits sont disponibles auprès de la plupart des sociétés de généalogie.

Une illustration : Tableau généalogique de dix générations de Sylvie Tremblay du Centre canadien de généalogie.

Remarques :

  • Il offre une vue globale de l'ascendance;
  • Le très grand nombre d'informations rend la compréhension et la consultation peu aisées;
  • La lisibilité se détériore à mesure que l'on ajoute des cercles pour les générations additionnelles;
  • Compléter un tel tableau requiert beaucoup de temps et de chance pour ne pas laisser des parties en blanc faute d'avoir pu localiser l'information pertinente. Sa réalisation est difficile mais souvent préférée car il est agréable à l'œil et moins encombrant.

 

Tableau de descendance

Ce tableau, qui fait état de toutes les lignées, énumère tous les descendants du probant tant par les hommes que par les femmes. Il se présente généralement dans le sens vertical. Il se distingue par le contenu : le nombre de générations, de personnes et de renseignements. L'information contenue dans les fiches de famille sert de source et les enfants y sont généralement disposés par ordre de naissance.

Exemple:

Arbre généalogique des Mérovingiens sous forme graphique et de tableau; présence d'une barre chronologique identifiant les époques.

Roue de descendance

Il s'agit du pendant du tableau semi-circulaire utilisé pour l'ascendance. Comme le nombre de descendants à chaque génération n'est pas égal, elle présente un aspect moins symétrique que son pendant.

Une illustration : Roue de descendance

Remarques :

  • Facilité de lecture et de compréhension;

  • Présentation prisée par les associations de famille;

  • Aspect esthétique moins bien réussi;

  • Plus difficile et plus long à compléter.

Liste généalogique descendante

La descendance est alors présentée sous forme de liste. La présence d'un index onomastique est requise pour faciliter le repérage de l'information.

 

 

Retour à la liste des nouvelles