Conférences

Les Rendez-vous de la FQSG

Conférence

Parenté outre-Atlantique et biologie des noms : quatre siècles entre Amérique et Oléron

Le 21 avr. 2022

Parenté outre-Atlantique et biologie des noms : quatre siècles entre Amérique et Oléron

Les données ADN redéfinissent la généalogie depuis plus de vingt ans. Les outils disponibles conduisent à des résultats dont plusieurs ignorent encore la possibilité. Les taux de natalité exceptionnels observés en Nouvelle-France procurent à la recherche un accès inédit aux siècles passés grâce à une méthode formelle appelée triangulation. La simple comparaison de lignées masculines ininterrompues permet des déductions sur l’identité biologique de pionniers laurentiens des 17e et 18e siècles. Cette conférence en fait l’illustration par différents cas de figure basés sur la transmission du chromosome Y de père en fils, de façon similaire au nom de famille de tradition patrilinéaire. Une attention particulière est portée au pionnier Pierre Gendreau dit La Poussière (1633-1673?), maçon originaire de l’île d’Oléron. L’étude comparée d’échantillons prélevés sur des Gendreau d’Amérique et de l’île d’Oléron répond à des questions dont la résolution relevait jusque-là de la pure spéculation, en raison des limites de la documentation classique.

Les cas présentés s’inscrivent dans le cadre participatif du projet ADN Généalogie Québec. Ce projet scientifique indépendant hébergé par FamilyTreeDNA repose sur une collaboration avec le Programme de recherche en démographie historique de l’Université de Montréal et l’Institut généalogique Drouin qui lui est associé.

 

Informations sur le conférencier :

Jean-Pierre Gendreau-Hétu est linguiste et les questions d’onomastique ont principalement retenu son attention en recherche, en particulier l’origine et l’évolution des noms de famille au Canada français. Cette orientation a nourri l’intérêt de ce chercheur indépendant pour la généalogie, dont la révolution génomique redéfinissait alors l’horizon. L’histoire des populations connaît un profond renouvellement par l’introduction des données ADN et l’auteur y contribue depuis 2012 par ses recherches menées en généalogie génétique, notamment par l’étude méthodique des signatures ADN de la population coloniale de Nouvelle-France. Il collabore à cet égard avec le Programme de recherche en démographie historique de l’Université de Montréal. Les travaux de M. Gendreau-Hétu, composés à la fois de publications, conférences invitées, cours et ateliers, soutiennent une médiation fertile entre la base participative de la généalogie et la polyvalence scientifique des données génétiques. Établi en Europe, le cadre de ce chercheur s’est élargi avec le projet Romandie ADN qu’il a fondé et qu’il mène aujourd’hui en partenariat avec la Fondation Archives Vivantes de Suisse.